Le Barreau de Paris et le leadership féminin

Colloque international sur le leadership féminin

Présenté par Marie-Aimée Peyron

Marie-Aimée Peyron

Née en Algérie le 19 juin 1960, Marie-Aimée Peyron, avocate parisienne spécialisée en contentieux associée chez Squire Patton Boggs, est la bâtonnière du barreau de Paris depuis le 12 décembre 2017. Une mission qu’elle partage avec son binôme Basile Ader. 

C’est presque par hasard que Marie-Aimée Peyron est devenue avocate. Étudiante en langues orientales et passionnée de culture russe, elle n’imagine pas s’engager dans des études de droit mais un ami l’ayant convaincue, elle réalise alors que le droit est partout et surtout que le métier d’avocat lui correspond tout à fait. Elle suit donc un double cursus droit et langue russe et valide sa maîtrise à l’université Panthéon Assas. Après avoir prêté serment en 1989, elle rejoint les équipes du cabinet Thomas & Associés et y officie pendant sept ans. 

Parallèlement à son métier d‘avocate, Marie-Aimée Peyron s’engage dès le début de sa carrière auprès des instances organisationnelles et syndicales de sa profession comme lors de sa mission de présidente d’honneur de l’Union des jeunes avocats de Paris. C’est d’ailleurs dans le cadre de l’organisation de la rentrée du barreau et d’une réception des jeunes avocats étrangers que Marie-Aimée Peyron rencontre son futur coéquipier, Basile Ader. Elle est par la suite nommée vice-présidente de la Fédération nationale des unions de jeunes avocats. Elle remplit ces fonctions jusqu’en 1999. C’est à la même période qu’elle change de cabinet pour devenir d’abord collaboratrice au sein du cabinet Nataf et Fajgenbaum de 1996 à 1997, puis associée chez Haussmann Associés. Ce cabinet se transforme en 2011, lorsqu’il devient le bureau de Paris du cabinet international Squire Patton Boggs. Marie-Aimée Peyron y anime le département contentieux, arbitrage et médiation. Et dès 2002 et pendant trois ans, en plus de ses dossiers, elle s’engage en tant que membre auprès du conseil de l’ordre des avocats de Paris, avant de devenir dès 2009 vice-présidente du conseil national des barreaux puis dès 2015 secrétaire du même conseil. Son élection en tant que bâtonnière de Paris a lieu en décembre 2016 mais la cérémonie de passage du bâton est organisée un an plus tard, le 12 décembre 2017. Ainsi Marie-Aimée Peyron et son binôme Basile Ader entament leur fonction dès le mois de janvier 2018. Elle succède ainsi à Frédéric Sicard et devient la troisième femme bâtonnière après Dominique de La Garanderie de 1998 à 1999 et Christiane Féral-Schuhl de 2012 à 2013. 

Affaires emblématiques & clients célèbres

Dans le cadre de sa mission au sein de la commission HALDE dans le conseil national des barreaux, Marie-Aimée Peyron représente la haute autorité dans différents litiges de discrimination, rappelant à l’occasion du débat sur la burqa que la liberté religieuse est la règle dans les entreprises privées. Peu d’affaires de contentieux sont portées devant les tribunaux, l’avocate a donc la plupart du temps un rôle de médiateur, favorisant le dialogue entre salariés et employeurs.

Marie-Aimée Peyron s’est spécialisée dans les litiges professionnels, défendant de grandes entreprises poursuivies par des syndicats ouvriers ou encore sur des dossiers plus spécifiques lors de litiges individuels en matière d’emploi. La bâtonnière du barreau de Paris a prouvé à plusieurs reprises sa connaissance des textes en matière de droit des affaires, droit des sociétés et droit social. Elle participe également à des affaires d’arbitrage lorsqu’elle défend des entreprises lors de procédures collectives, comme pour des dossiers de conventions collectives.

Restant toujours discrète sur l’identité de ses clients, l’avocate parisienne, associée au cabinet Squire Patton Boggs présent dans 20 pays et regroupant plus de 1500 avocats, peut défendre de grandes entreprises installées dans le monde entier, comme des laboratoires pharmaceutiques ou des assurances, poursuivis dans des affaires de responsabilité pour des produits litigieux. Mais l’avocate défend également de très petites entreprises issues du secteur industriel, ou encore des commerces, des entreprises de transport ou des agences immobilières. 

Son rôle au sein des organismes institutionnels de la profession l’amène par ailleurs à rédiger et publier de nombreuses notes et articles sur le secret professionnel et l’importance et le rôle du droit en entreprise. 

Son objectif en tant que nouvelle bâtonnière est d’instituer l’égalité salariale et ainsi de défendre le travail des femmes avocates, qui représentent 57 % du barreau de Paris. 

Anecdotes

Marie-Aimée Peyron ne grandit pas dans une famille d’avocats ou de juristes : sa mère travaillant dans l’administration et son père étant un chef d’entreprise dans le secteur automobile. Sa vocation apparaît plus tard alors qu’elle travaille dans un cabinet d’avocats pour financer ses études. 

Récompenses

Chevalier de l’ordre de la Légion d’honneur, 2008

Info pratique

Date
27/11/2019 10:15 (Europe/Paris)
Duration
15 minutes
Location